** Le Parc National des Cévennes **

 

« Vous découvrirez un merveilleux équilibre humain et esthétique »

Jacques Monod

 

 

Situé dans les départements de l'Ardèche, de l'Aveyron, du Gard et de la Lozère,

le Parc National des Cévennes couvre 369 640 hectares

 

1890

Déjà le spéléologue Martel avait émis une idée de préservation

Par la suite, d'autres personnes - comme le docteur Pierre Richard des Vans ( 1918 # 1968 ) – par leurs actions ou leurs éditions

faisaient avancer les esprits dans ce sens. 

Ce fut le pasteur Arnal, créateur du « Club Cévenol » qui apporta un dynamisme de réalisateur et la haute caution de sa personnalité.

 

1970

Signature de l'acte de naissance du Parc National des Cévennes

- les écueils furent encore nombreux –

 

Cette région était ingrate, hors des axes de circulation, et le relief, tourmenté, s'accompagnait d'un climat peu engageant. 

L'hiver soufflait la hurle

En mi-saison, des pluies violentes s'abattaient sur la région comparable dans leurs effets à une véritable mousson

qui allait faire déborder les rivières du bas pays. 

Les avantages :

l'extrême diversité géologique,

une rencontre des climats méditerranéen et océanique,

une nature à la flore variée, des dizaines d'oiseaux non aquatiques

 et enfin une culture particulière de résistance populaire à l'intolérance dont les habitants étaient les fidèles dépositaires. 

 

C'est pourquoi, ce Parc - le 4ème  créé en France est non seulement le seul à être habité :

il est aussi le seul où les exploitations agricoles se maintiennent et profitent des avantages des avancées technologiques.

Dès la création, l'extrême variété de ce Parc - géologique, climatique, sociale, et historique -  n'échappa à personne.

 

Le granit

Domine sur les monts de la Lozère et de l'Aigoual et les menhirs attestent de la vieille occupation du sol. 

 

 

Le règne du granit                                                                                                                                                                                                                                                          Avec son cortège de landes, de pelouses, de chaos                                                                                                                                                                                                  Puissantes constructions de l'homme, adossées au vent, presque enfouies dans le sol                                                                                                                     Des hommes et des femmes au caractère trempé !

 

 

Le schiste

Plus au Sud

Sphère de la civilisation du châtaignier et de toute une activité industrieuse, attentive à la valorisation des produits de son sol. 

 

 

 

 

Le règne du schiste                                                                                                                                                                                                                                                   Avec son cortège de bruyères, de forêts effrénées, de feuilletage, de lames rocheuses brunes et austères penchées au haut de chaque serres                                                                                                                                                         Verticales habitations guettant les fonds des « valats » , entourées des innombrables « faïsses »                                                                                               Des hommes et des femmes rebelles, réfugiés mais toujours tolérants !

Les plateaux calcaires                                                                                           A l'ouest de cet ensemble … Territoire de bergers et des grandes bâtisses.

 

 

                                                       Anduze  - Plissements                                                                                Gorges de la Jonte …. « Vase de Sèvre »

Le règne du calcaire                                                                                                                                                                                                                                        Chênes verts annonciateurs … Lumière et chaleur … Sensation de vie facile … Déjà la lavande … le thym … l'iris sauvage                                                                        Maisons chaleureuses … claires et ouvertes vers l'extérieur                                                                                                                                                                     Des hommes et des femmes de la vigne et de l'olive …  gais et spontanés … parlant fort sur leurs places de village.

 

L'homme résidant est respecté et l'attention que porte ce Parc aux hommes revêt plusieurs aspects.

 

 

Maintien des églises et des temples,

Restauration et entretien des bâtiments ruraux, de la « clède » où sèchent les châtaignes, des fermes et des bergeries,

Accueil des vacanciers dans des gîtes ruraux

Animations diverses : depuis la veillée traditionnelle jusqu'aux excursions commentées et, bien sûr, les fêtes locales, votives ou festivals proches.

 

 

 

 

Tout un enchevêtrement de sentiers de grandes randonnées (750 km) ou de balades plus personnelles

 balisent le territoire, pour le traverser ou simplement pour le plaisir d'aller à pied ou à cheval - plus de 500 km de sentiers équestres.

 

Cette structure - à l'inverse de tant d'autres - n'est pas immobile. 

1972

 Divers contrats de collaboration furent passés avec les agriculteurs,

1978

 Le conseil d'administration a approuvé des règles d'éthique,

1981

Introduction du vautour fauve avec succès. 

 

Le Parc a été jumelé avec celui de Saguenay au Québec

1985

Le Parc National des Cévennes a été agréé comme « Réserve de la biosphère » dans le cadre de l'Unesco. 

 

1992

Une convention a été signée avec l'Office National des Forêts.

1974

Développement d’une politique contractuelle … Lancement des premières labellisations.

 

 

Nous sommes loin des propositions du docteur Richard - des Vans - qui voulait que le Parc devienne un ermitage. 

Rien n'était risible dans ce propos qui se voulait un paravent au tourisme de masse et qui voulait créer des cellules de vie simple pour chacun.

Ces réalisations - qui existent dans les Alpes, dans les îles méditerranéennes - sont l'œuvre d'organisations privées.

Le docteur Richard nous interpelle indirectement

en voulant que soit préservée l'évolution d'une culture qui aurait là trouvé son point d'ancrage.

 

Pour une zone préservée,

d'immenses territoires voisins sont totalement abandonnés et les ruisseaux disparaissent à cause des prélèvements ou d'un manque d'entretien. 

Pourtant, à l'exemple d'un Parc national, qui est aussi un laboratoire, diverses solutions existent

pour qui voudrait sauver aussi les zones périphériques. 

Nous voyons, en France, des municipalités rechercher à coup d'annonces de nouveaux résidents,

des citadins s'implanter pour vivre du maigre produit de leurs travaux agricoles. 

On voit des villages entiers à nouveau occupés, comme en Italie par des " désocupatis " ;

déjà, des européens rechercher des terres d'accueil même ingrates.

 

A l'ère du marketing mondial,

de la recherche de nouvelles valeurs - mutualistes,  écologiques ou autres - tout est à inventer qui dépend d'une poignée d'hommes novateurs

n'hésitant pas à proposer, agir, et réussir d'autant plus facilement que le sol, pour aussi pauvre qu'il soit, nous donne des ressources quasi gratuites.

Le Parc National là encore, pourrait être, grâce à son expérience, un élément novateur de talent.

 

 

- Un riche patrimoine forestier -

 

1 500 km² de forêts                                                                                                                                                                       composées pour moitié de feuillus et de résineux,                                                                                                                                         - répartition souvent liée à l'altitude … comprise entre 378 et 1699 mètres –                                                                                          

des essences originaires de la région                                              le chêne vert et le châtaignier                                                              

espèces végétales progressivement introduites                                                                              parmi lesquelles le pin noir d'Autriche ou le pin à crochets.

 

 

 

- Tourisme vert et bleu -

 

Au coeur du Parc                                                                                                                                                                                           la Lozère donne naissance à trois rivières   

le Tarn

le Lot

l'Allier                                                                                                                                                                             

Ce département est traversé par un réseau hydrographique de 2 740 kilomètres                                                                                             … soit 437 rivières …                                                                                                                                                                                     - pour le plaisir des amoureux de la pêche à la truite … comme des amateurs de baignade -                                   

- Faune et Flore -

 

50% des espèces animales et végétales françaises … sur 0,6% du territoire national                                                                                1985                                                                                                                                                                                                                  Le Parc National des Cévennes reçoit le titre de …  "Réserve mondiale de biosphère" … décerné par l'Unesco                                                                            1995                                                                                                                                                                                                                  Finaliste du Grand Prix du tourisme de nature  … décerné par l'Europe

                                                                                                       Chouette du Tengmalm                                                                                                                    Vautour Moine

                                                                                                                                               Rosalie alpine                                                               Faune aquatique

- Un endroit à part -

« La Can de l'Hospitalet »

 

                                                                     

 

Petit plateau calcaire … enclavé au milieu du schiste.                                                                                                                                        - contrairement à ce que son nom pourrait suggérer … c'est un lieu caractérisé par un climat rude et un sol très pauvre -                                           Liaison naturelle entre les massifs montagneux de l'Aigoual et des Cévennes … à une altitude de 1 000 mètres de moyenne    Autrefois, c'était un abri difficile d'accès  … Les camisards n'hésitèrent pas à s’y réfugier.

 

  

   

- Une vue imprenable -                                                                                                                                                                 « La Corniche des Cévennes »    

 

Route construite par les troupes du Roi Louis XIV                                                                                                                                                               afin de relier Saint Jean du Gard et de Florac et de faciliter la lutte contre les calvinistes cévenols                                                                                                                                          « Les Camisards »                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

  

 

 

Aménagé dans une perspective et touristique ce chemin pittoresque offre un formidable panorama sur les vallées cévenoles